Hans-Peter Litscher
(CH, né en 1955, vit à Paris)

Hans-Peter Litscher est un personnage insaisissable, et son art - à la fois performance, exposition, représentation, improvisation et leur contraire - est indéfinissable. Ce dandy cultivé, polyglotte, remarquable orateur, adore raconter des histoires. Il emmène aisément ses interlocuteurs vers des territoires mentaux où il n'est plus possible de savoir si son récit relève de l'Histoire, d'anecdotes fantaisistes, de recherches documentées ou d'invention pure. Même si l'auditeur est souvent dérouté, son désir de connaissance n'en est que stimulé davantage.
Pour Truffes de Chine, Hans-Peter Litscher présente, dans des vitrines, des documents (livres annotés, lettres manuscrites, programmes de théâtre, vêtements, accessoires, enregistrements sonores, photographies jaunies) qui attestent des épisodes de la vie de la fameuse actrice italienne Eleonora Duse (1859 - 1924), laquelle a vécu une aventure passionnelle et orageuse avec l'écrivain Gabriele D'Annunzio. A partir de ces éléments, Hans-Peter Litscher raconte des histoires dont La Duse est l'héroïne. Un des épisodes se passe à l'hôtel Frankfurterhof à Francfort, en mai 1900. Selon les propos du petit-fils du portier de l'hôtel qui était de garde cette nuit-là, des bruits indescriptibles provenant de la chambre de la Duse tinrent tous les clients de l'hôtel en éveil durant toute la nuit. Il paraîtrait que la Duse et D'Annunzio étaient accompagnés par un célèbre kangourou boxeur. A partir de cette anecdote, Hans-Peter Litscher a enquêté dans plusieurs pays et a notamment retrouvé des traces du passage de la Duse à Genève.


Conception, écriture, (co-)réalisation/mise en scène de spectacles, films et expositions
2003 Eleonora Duse et le poil roux de son kangourou, présentation dans le cadre de l'exposition Truffes de Chine, attitudes - espace d'arts contemporains, Genève / Denn Bleiben ist nirgends, création avec Luciana Castellucci Prinzregententheater, Munich / Über allen Gipfeln ist Kanguruh, présentation, Mousonturm, Francfort (reprise) / travaux en cours : écriture d'une pièce pour le Burghteater, Vienne / préparation de créations pour le festival Belluard Bollwerk International, Fribourg, le Sadler's Wells Theatre de Londres et le Theater am Neumarkt de Zurich / 2002 Potemkinsche Dörfer, conception pour le festival Theater der Welt 2002 et présentation à Bonn, Cologne, Düsseldorf et Duisbourg / Denn Bleiben ist nirgends, réalisation, Bayerische Staatsoper, Munich, dans le cadre du festival d'Opéra de Munich / Und dann verschwand alles Licht, Artaud-ratorio, création, Burgtheater Casino, Vienne / Hommage à Antonin Artaud, exposition, co-réalisation avec Cathrin Pichler, Museum Moderner Kunst, Vienne / Über allen Gipfeln ist Kaenguruh, présentation, Mousonturm, Francfort / 2001 Die Tausend Tode der Maria Magdalena Brettschneider, co-interprétation, Deutsches Schauspielhaus, Hambourg / Terpsichores Wiener Wunderkammer, exposition sur Laura Wolff et sa fonction clef dans l'histoire de la danse expressionniste viennoise, Tanzquartier - Museumsquartier, Vienne / Wer zu allerletzt lacht, lächt Tränen, esquisse de son propre requiem pour la comédie de Bâle / 2000 Et In Andorra Ego, exposition sur la vie et l'oeuvre de Laura Wolff, Expo 2000, Hannovre / 1999 Do Chinese Postman ring twice too ?, The Kitchen, New York, dans le cadre du Festival New Europe / 1998 Wanda Tura La Regina Della Biciletta & Il Suo Palazzo Del Ciclismo Intergalattico, film, co-interprétation; film accompagné par une exposition Lusthaus, Vienne ; film présenté dans différents festivals et diffusé sur Canal Plus, l'ORF et 3SAT / Ping Pong at Arnold's on North Rockingham Avenue, bagatelle polyphonique, co-interprétation, Marstall, Munich / La Machine à lire de Henry von der Weyd, exposition Ex Libris Helvetiae, Foire du livre de Francfort / Le Tangram sonore de Sarah Mandelblut - Do Chinese Postman ring twice too ?, co-direction avec Christian Marclay, Semper Depot, Vienne, dans le cadre du Festival de Vienne / 1996 Musée Gaston Seelbach, inauguration, Fribourg, dans le cadre du Festival Belluard Bollwerk International / Enikö Laczko & les Muses Rouges, dans le cadre de l'exposition Les contes de fée se terminent bien, Frac Haute Normandie, Sotteville-lès-Rouen / quatre salles dédiées à la tromboniste hongroise E. Laczko, Château Val Fréneuse, Sotteville-lès-Rouen / 1995 Caduta Massi, Haus der Kunst, Munich / Kunst kann ins Auge gehen, conférence, Haus der Kunst, Munich / Völkerfreundschaftsmambo (Le Mambo de l'Amitié entre les peuples) - Revolutionäres Frauensingspiel (revue révolutionnaire & féminine), co-interprétation, Messehalle G, Vienne, dans le cadre des Wiener Festwochen, et Théâtre 140, Bruxelles, dans le cadre du Kunsten Festival des Arts / Mambofieberwahn, film sur Völkerfreundschaftsmambo, co-réalisation avec Richard Leacock et Valérie Lalonde pour Kunststücke, émission de la télévision autrichienne ORF 2 / Circulus vitiosus, spectacle présenté avec Luciana Castellucci, Theaterspektakel, Zurich / 1994 Caduta Massi, exposition et visites guidées, Festival Steirischen Herbst, Graz et Theater am Turm, Francfort / Kunst kann ins Auge gehen, conférence, Fondation Cartier, Paris / Ping Pong at Arnold's on North Rockingham Avenue, bagatelle polyphonique, création, Hochschule der Bildenden Künste Saar, Saarbruck, dans le cadre de la Schönberg-Projektwoche / 1991 Lessing's Blessings, Staatstheater, Braunschweig dans le cadre du Festival Theaterformen / L'appartement & la collection de Gaston Seelbach, exposition et visites guidées, 22 rue Saint Sauveur, Paris / 1989 Toteninsel (Fragmente I, Théâtre Komsomolsk, Moscou dans le cadre du Festival Theatertage der Bundesrepublik Deutschland / Impressions de l'île des morts, film, co-réalisation avec Richard Leacock, 1ère présentation, Festival de Leningrad / 1988 Toteninsel (Fragmente I, Kulturzentrum Gasteig, Munich / 1986 Toteninsel (Fragmente I), Schirn Kunsthalle, Francfort et Kunsthaus, Zurich / 1985 Palermo + Jerusalem, Institute of Contemporary Art, Londres / L'île des Morts (Fragments II), Théâtre Municipal d'Avignon, dans le cadre du Festival d'Avignon / Isle of the Dead (Fragments I), enregistrement vidéo / 1984 Palermo + Jerusalem, La MaMa E.T.C., New York et Kulturzentrum Gasteig, Munich / L'île des Morts (Fragments I), Théâtre de la Bastille, Paris / 1983 Palerme ou Jerusalem, Théâtre National de Chaillot, Paris